Biographie

La soprano canadienne Mylène Bourbeau a incarné La Princesse L’enfant et les sortilèges à l’Opéra d’Hanoi et de Saigon au Viet Nam, Olympia Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra Brasov en Roumanie, Lakmé Lakmé présenté par le Summer Opera Lyric Theatre à Toronto, la Fée Rosé Hänsel und Gretel et Peaseblossom A Midsummer Night’s Dream sous la direction de Jean-François Rivest.

Très appréciée dans l’opérette à Montréal, on la découvre en France avec les Frivolités Parisiennes dans la production Ce qui plaît aux hommes de Léo Delibes au Théâtre Trévise sous la direction de Mathieu Romano, mis en scène de Pascal Neyron. Elle poursuit sa collaboration avec les Frivolités pour deux autres spectacles tous deux mis en scène par Christophe Mirambeau dans les rôles de Lady Wincheston Yes! de Maurice Yvain au Théâtre de Compiègne, Théâtre Trévise et Théâtre Jean Vilar de Saint-Quentin et dans le rôle de Betty Normandie de Paul Misraki au Théâtre Impérial de Compiègne. 

Dans le répertoire d’oratorio, on a pu l’entendre dans la Messe en Ut de Mozart (Oratoire du Louvres, Paris), les Te Deum de Charpentier et de Lully (Victoria Hall, Genève), dans l’Ange Lauda per la natività del signore de Respighi (Montréal), dans le Requiem de Rutter et le Stabat Mater de Pergolesi. Elle a été artiste invitée par l’Orchestre Métropolitain de Montréal pour chanter Carmina Burana sous la direction de Sylvain Cooke.

Artiste polyvalente elle est aussi comédienne. Après une formation avec la Compagnie SoyCréation à Paris et une première résidence au Théâtre des Deux Rives au Centre Dramatique National de Haute-Normandie, elle fait ses débuts en incarnant Lisette dans Le jeux de l’amour et du hasard de Marivaux, mis en scène par Adrien Popineau, au Théâtre de Belleville. 

A l’affiche du cabaret lyrique Créatures, mis en scène par Sol Espeche, au Théâtre Parisien des Nouveautés, elle est aussi Antonio et la Comtesse Marguerite Richard Cœur de Lion d’A. Grétry avec les Monts du Reuil à l'Opéra de Reims, Clorinda La Cenerentola et Cupidon Orphée aux Enfers avec Opera du jour, Eurydice Orphée aux Enfers  avec Les Voix Concertantes dans une mise en scène d'Arnaud Guillou et Colette Le Mariage du Diable de C.-W. Gluck dans une mise en scène de Julie Timmerman et Benjamin Laurent ​à la direction musicale. Enfin elle sera à l'automne prochain Agnes dans la comédie lyrique L'école des Femmes et Gabrielle La vie Parisienne avec le Théâtre du Petit Monde.  

 

Elle est boursière de la fondation George Cedric-Ferguson et du Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle est titulaire d'un Master en chant de l’Université de Montréal, Canada et un diplôme du Centre de musique baroque de Versailles sous la direction d’Olivier Schneebeli.

Contact

 

 

mylenebourbeau@gmail.com

 

Tel: (+33)6.26.86.01.82

  • Facebook Social Icon

(...) sa servante/soubrette/confidente Canadienne - et c’est d’un charme hors du commun, cet accent qui chante et qui vaudeville (...) 

Le Souffleur, octobre 2015